Molly Guard, protéger son serveur de l’extinction / du redémarrage accidentel

​Ay tout le monde ! Ca faisait un baille hein ? Ouais je sais mais bon je viens à peine de sortir la tête de l'eau ! J'ai été pas mal pris sur plusieurs sujets, tant au boulot que sur mes projets persos. Bref, voici un petit article tout con mais qui j'espère pourra vous sauver la mise.

​Molly Guard, ​sauveteuse de drame (Oo)

​C'est simple : Molly Guard est un paquet disponible via "apt" (je suis sous Debian) qui va vous permettre d'éviter de belles frayeurs:

root@pve-001:~# apt-get install molly-guard

Qui n'a jamais eu la malheureuse expérience d'un petit "shutdown" ou "reboot" sur un serveur distant ? Allez, ne mentez pas, c'est déjà arrivé à tout le monde ! Quoiqu'il en soit, Molly Guard est là pour vous sauver la mise en s'intercalant entre votre session et les 3 commandes suivantes : "shutdown", "reboot" et "halt".

Lors de l'exécution d'une de ces commandes, Molly Guard va gentillement vous demander de valider votre action en spécifiant le hostname de la machine sur laquelle vous avez exécuté une des 3 commandes. Vous voyez le truc ?

root@pve-001:~# reboot
W: molly-guard: SSH session detected!
Please type in hostname of the machine to reboot: omg
Good thing I asked; I won't reboot pve-001 ...
W: aborting reboot due to 30-query-hostname exiting with code 1.

​Et voilà, notre sympathique Molly nous a demandé de valider le nom du hostname de la machine avant de valider ​l'action demandée. Pas mal, non ?

​Si jamais, le paquet se nomme "molly-guard" et est disponible sur la plupart des distributions Linux.

Partage !
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments